Vision imprécise des choses / Unclear view of things Accéder au contenu principal

Sélection

5 grands moyens de traiter le SIBO = colonisation bactérienne chronique de l'intestin grêle

SIBO (Small intestinal bacterial overgrowth) en anglais, ou: Colonisation bactérienne de l'intestin grêle peut être une pathologie très frustrante et récalcitrante à traiter. J'ai d'ailleurs été moi même confrontée à la question ces dernières années en essayant différentes approches pour remédier à ma propre bataille contre un cas de SIBO à dominance méthane assez sévère.

En parcourant moi même le net j'ai effectué énormément de recherches pour essayé de compléter les conseils qui m'ont été donnés par des praticiens de santé. Il y a tellement de ressources intéressante disponibles concernant le SIBO, seulement il faut beaucoup de temps pour tout éplucher (sans mentionner l'endurance mentale) pour jauger et comprendre malgré les informations contradictoires.
Done j'ai pensé qu'il serait vraiment bien de partager les sites utiles et de bons articles pour vous aider dans votre voyage contre le SIBO. Voici donc 5 sites (anglais) que je lis régulièrement.

#…

Vision imprécise des choses / Unclear view of things

11100316_10206722927461100_1186037159_n

Je suis consciente des belles choses qui m'entourent, je suis en vie, mais je souffre tellement intérieurement que je ne peux pas profiter de cette beauté, de la vie. C'est comme avoir un plateau de fromage sous les yeux mais entre lui et toi, il y a une cloche quasi impossible à soulever. Tu le regardes, tu le désir mais tu n'y a pas accès.

La neuroboréliose, la vilaine bête responsable de lyme ainsi que ses copines (oui elle n'est pas toute seule la saleté, c'est comme les bouquets à la télé, y'a toujours des chaînes en plus dont tu ne veux pas), te rend apathique. Dans neuroboréliose il y a neuro, oui oui ça veut dire que l'infection est localisée dans le cerveau et pour faire court c'est très difficilement descriptible à quelqu'un en bonne santé car ça peut provoquer tout et n'importe quoi, allant de la sensation d'avoir des bestioles qui grouillent sous la peau, à des contractions involontaires des muscles, à des "sauts dans le temps" comme j'aime à les appeler, qui je suspecte être des sortes de crises d'épilepsies d'absence, d'un coup tu te retrouve projeté 3 secondes plus loin dans ta vie et tu a raté un wagon, des hallucinations auditives, type voix graves qui parle une langue inconnue et rires diaboliques, ouf ce symptôme et parti depuis longtemps! Parmi d'autres bizarreries telles que la sensation qu'on te vide un saut d'eau froid/chaud sur le dos, la sensation de perdre la sensation de son visage, les tremblements involontaires des mains, le resserrement du larynx empêchant une respiration agréable et normale, je ne cite ici en aucun cas les douleurs musculaires, articulaires, migraineuses ainsi que les troubles psychiatriques qu'engendre la maladie, les sautes d'humeurs, sensation de mort imminente, perte de rationalité, sensation d'être dans une autre dimension ETC.

La bactérie borrélia est une spirochète, c'est à dire qu'elle est en forme de tire bouchon et est très assimilable à la syphilis, en beaucoup plus intelligente. Une fois piquée par une tique ou un autre insecte porteur de borrélia, moustiques araignées le sont aussi, les personnes ayant un bon système immunitaire vont avoir ce qu'on appelle un érythème migrant, une réaction cutanée en forme de cible bien rouge et brûlant, ça indique l'infection par la maladie de lyme (attention aux coinfections, les tiques portent des tas d'autres saletés, aka: babesia, bartonella, ehrlichia, virus et compagnie). Beaucoup de gens, comme moi, ayant un corps déjà pollué par les métaux lourds, et d'autres infections chroniques, ont un système immunitaire défaillant, l'érythème n'apparaît alors pas, vous passez à côté du danger sans le savoir, des semaines, mois peut être années vont passer, la/les bactéries vont rester dormantes en vous, jusqu'à ce que vous viviez un état de stress et/ou une baisse immunitaire, et là vous tombez très malade. Beaucoup de "lymés" ont connu avant de tomber vraiment malade, des périodes de leur vie de fatigue intense inexpliquée, de dépression, d'anxiété, de troubles du sommeil, de douleurs migrantes inconnues, problèmes hormonaux etc, vont passer des années comme ça, et se faire mal diagnostiquer à tord, et on arrive au stade tertiaire des années plus tard, là ou la maladie est extrêmement compliquée à traiter et à diagnostiquer car les symptômes sont très variés et la biologie, bilans sanguins, IRM, scanners et autres ne montrent rien, beaucoup de patients finissent d'ailleurs en psychiatrie pour poursuivre dans le scandale. Les sérologies sont très peu fiables car le lobby pharmaceutique détenant ces test ELISA les ont calibrés de telle sorte à ce qu'ils ne décèlent qu'un certain nombre de cas, le seuil de détection étant très faible, et les anticorps diminuant au fil des années suite à l'infection, rendent le diagnostique encore plus ardu.

Les tests de confirmations westernblott qui eux sont plus fiables ne sont fait que si ELISA positif, c'est à dire dans de rares cas. Là ou j'ai eu de la chance, mon ELISA est sorti tout de suite positif, donc pas de doute possible. Vient ensuite le traitement, donc on nous dit à l'hôpital "3 semaines d'antibiotiques et vous êtes guérie" problème rencontré par beaucoup de malades, et rare sont ceux qui guérissent du stade disséminé de la maladie en ce laps de temps. Voici une explications avec mes mots du pourquoi un traitement long est requis. La borrélia, et les autres bactéries venant avec celle-ci, mais surtout la borrélia et très intelligente, elle est capable de changer de forme quand elle se retrouve en milieu hostile, c'est à dire quand le système immunitaire va l'attaquer, ou bien lorsqu'on balance des antibiotiques à haute dose, elle va être maligne et rentrer dans les globules rouge pour s'y cacher, le seul moyen de les atteindre est donc d 'utiliser un antibiotique intra-cellulaire, c'est à dire qui va rentrer dans les globules, et tous n'ont pas cette capacité.

La borrélia va aussi être capable de passer de la forme d'un tir bouchon à une forme protégée en utilisant des protéines naturellement présentes dans notre corps pour se couvrir, le système immunitaire le prend alors pour une partie à part entière du corps et ne va pas attaquer cette forme là, c'est ce qu'on appelle un biofilm, représenté sur l'image ci-dessous:

biofilm-500-low

Enfin vient la forme kystique, la forme la plus difficile a éradiquer, c'est lorsque la bactérie se met en état de latence, elle va former un kyste et restée endormie et aucun antibiotique n'est capable de le détruire à part un médicament appelé le "flagyl", celui là est très violent, on ne peut d'ailleurs pas le prendre en continus car il ferait des dommages au corps à terme.

Le cycle de reproduction de ces bactéries est toutes les 4 semaines, ce qui veut dire que, pour ma part en étant sous antibiotiques depuis 5/6 mois, la coquine devait être là depuis longtemps, en état de dormance... allez savoir. Le traitement mis en place est un jeu de chat et à la souris, il faut être plus malin qu'une bactérie capable de se cacher, de changer de forme, de s'incruster dans les articulations, le cerveau, là où les antibiotiques ne pénètrent pas bien, en bref une plaie!! Et pour couronner le tout, on sait qu'on a du succès avec le traitement, en allant plus mal avant d'aller mieux, car on expérience des réaction appelées réactions "herxheimer".

C'est mr Jarish Herxheimer qui a découvert qu'en tuant certaines bactéries, notamment la syphilis, des déchets appelés neurotoxines sont relâchés dans tout le corps avant d'être évacuées naturellement en détoxifiant et qui vont rendre la personne encore bien plus malade qu'elle ne l'est à la base. Pour mon expérience personnelle, mes premiers jours de traitements m'ont fais atterir aux urgences car mon coeur montait à 150 battements/min au repos, avec des extrasystoles et arythmies. Le pire sont les "herx" neurologiques, de l'extérieur on se sent aussi pourri que ça:

tumblr_mwuesqDqvj1qeviwvo1_250

-----

I'm just gonna write a little summary of what I wrote above. At least something quite related to being a young girl chronically ill and trapped into a body that cannot function properly. I think people who also have a lyme brain or at least an inflammed brain regardless with what, would recognize what I'm talking about.

I kind of describe it everyday by being in the same space and time than everyone but feeling like two galaxies away from them. To me  doing cool stuff (not to mention that there's not a lot of cool things that I can do) let's say for example watching a great movie, or even contemplating an awesome landscape with a delightful breeze of air on my face,  yep it seems a great moment to live, I mean,  the way I'm telling it to you on the paper but I'm not into it at all, I can feel the breeze on my skin but I can't enjoy it, I'm kind of not allowed to or to be better said the disease prevent me from enjoying those moments. In my own words, it's like havng a plate full of cheese (yes, I'm french so this I needed to talk about cheese, especially since I'm not allowed to eat it anymore) in front of you and not being able to eat it because it's covered by a dome so you can grab it, it belongs to you, but you cannot taste it or even touch it. It's like that when you have an invisible illness. You're here with people, trying to forget the pain and live a normal life by hiding your symptoms, but truly, on a deeper leveel,  you don't appreciate those things that before the disease you used to love so bad!

Our brain has changed, it doesn't function as it did prior to the crash. Well, such a shame, we have to adjust and stick the light that our little things bring to us everyday and make us keep going and hope this will comeback in the healing process. I want my happiness back. I want people with this hideous illness their hapiness back too. No more suffering. Period.

Vision imprécise des choses / Unclear view of things
Vision imprécise des choses / Unclear view of things
Vision imprécise des choses / Unclear view of things

Commentaires

  1. Love the gif of the dog.... It is how I empty myself out of bed each morning, hahaha! Keep up the writing, I love it.

    RépondreSupprimer
  2. Hahaha exactly, you and me both dragging ourselves out of bed each day :3
    love you <3

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés