Accéder au contenu principal

Sélection

5 grands moyens de traiter le SIBO = colonisation bactérienne chronique de l'intestin grêle

SIBO (Small intestinal bacterial overgrowth) en anglais, ou: Colonisation bactérienne de l'intestin grêle peut être une pathologie très frustrante et récalcitrante à traiter. J'ai d'ailleurs été moi même confrontée à la question ces dernières années en essayant différentes approches pour remédier à ma propre bataille contre un cas de SIBO à dominance méthane assez sévère.

En parcourant moi même le net j'ai effectué énormément de recherches pour essayé de compléter les conseils qui m'ont été donnés par des praticiens de santé. Il y a tellement de ressources intéressante disponibles concernant le SIBO, seulement il faut beaucoup de temps pour tout éplucher (sans mentionner l'endurance mentale) pour jauger et comprendre malgré les informations contradictoires.
Done j'ai pensé qu'il serait vraiment bien de partager les sites utiles et de bons articles pour vous aider dans votre voyage contre le SIBO. Voici donc 5 sites (anglais) que je lis régulièrement.

#…

Une histoire sans fin

12316209_1098605200152472_4082037178475945614_n

Lorsqu'on rédige une histoire, un récit, peu importe, on retrouve souvent le même schéma, une introduction, un épilogue, le récit lui même, chapitre par chapitre, puis  une fin. J'ajoute à mon histoire un autre chapitre, j'aurais aimé que cette histoire soit beaucoup plus courte mais à mon grand désespoir je peux dire ouvertement qu'elle est loin d'être terminée et que de nombreux autres chapitres seront ajoutés à ce récit. Pour quelqu'un qui n'est pas très à l'aise avec l'écriture en général mais qui trouve une place de quiétude et finalement me met dans une autre sphère ou je peux enfin mettre des mots sur mes émotions qui ne sont quant à elles pas toujours roses.

Dans ce nouveau chapitre je peux vous raconter beaucoup de choses car il s'est passé des mois depuis mon dernier article et bien des péripéties. Commençons par mon voyage outre atlantique et mon traitement holistique dans cette clinique ou finalement, je me suis sentie chez moi. Je ne rentrerai pas dans les détails de mon traitement, j'accorderai un article uniquement pour ça. Je voulais surtout parler de l'aspect qui est de rencontrer plein de personnes dans la même situation, dans le même cauchemar que moi. Trouver des âmes sensibles, en souffrance et pourtant tellement d'humanité et de bonté en ces personnes, à croire que la maladie leur a donné le pouvoir d'être plus humains et meilleurs. En l'espace de 5 semaines  j'ai tissé des liens avec certaines personnes, des liens qui sont si forts que même la distance et le fait d'être séparés d'un océan, la maladie, l'âge, n'a plus d'importance. Cette maladie m'a fait réaliser que toutes les amitiés que j'avais depuis l'enfance, certaines n'ont en fait plus aucune valeur depuis que je suis malade, j'ai été déçue a bien des égards par tellement de monde, et l'égoïsme de tant de monde me détruisait au reste mais depuis que j'ai rencontré ces personnes j'ai encore foi en l'humanité.

Même mon ami qui pourtant aurait toutes les raisons de dire que je suis rabat-joie est d'accord avec moi et lui même me répète tous les jours qu'on ne peut compter que sur soi même. Heureusement qu'une poignée de personnes prennent quand bien même le temps dans leur vie de prendre des nouvelles et montrer que si besoin ils sont là, ils sont peu nombreux mais ça vaut tellement de l'or quand on est seuls et qu'on souffre. Je m'estime encore heureuse quand je rencontre d'autres malades qui me disent que leur entourage ne les croient même pas. Vous imaginez vous souffrir le martyr, une maladie invisible mais qui vous ronge jusqu'au plus profond de votre corps physique mais aussi mental et les personnes qui sont censées vous soutenir à toute épreuve, parents, amis les plus proches, famille ne vous croit même pas? Imaginez la détresse. Je sais que c'est difficile d'imaginer la souffrance, mais la détresse qu'on peut avoir quand on est abandonné de tous c'est déjà plus facile à appréhender et cela ne devrait pas exister.

Nos valeurs actuelles, c'est le confort dans lequel on est, les biens matériels, avoir la plus belle télé, gagner du pognon au boulot, s'acheter des choses qui sont futiles, mais il faut réaliser que pour beaucoup c'est surtout payer les factures, n'avoir aucun loisir car se nourrir passe avant les futilités, nourrir sa famille, pour mes parents par exemple c'est payer mes traitements, ne pas me laisser mourir a petit feu comme le système le fait pour des milliers de personnes sans aucun scrupule et cela n'a l'air de choquer personne. Le monde va mal. Sincèrement et a quelques jours de noël je n'ai pas honte de le dire. Pour casser ces bêtises que sont les fêtes, qui cachent la misère. Car peut être certains espères voir sous le sapin la PS4 mais d'autres n'ont même pas de sapin et rêvent juste d'être entendus et plus ignorés.

L'aliénation des hommes et le contrôle de chaque individu de sa naissance à sa mort: faire que tout le monde pense comme des moutons (rien de tel qu'un bon débat politique stérile entre deux partis corrompus pour faire croire qu'il y a un "choix" la dedans, ou alors une bonne a overdose à répétition de foot ou de porno, les deux capteront sans soucis l'attention de 90% de la population en l'empêchant d'aller voir ailleurs sur terre ce qui s'y trame, puis on consomme les produits bourrés de saloperies que l'industrie agroalimentaire a le droit légal d'utiliser, puis on tombe peu a peu malade et débute le cycle des médicaments à prendre à vie pour "soigner". "Soigner"...le mot qui est justement banni de l'industrie pharmaceutique depuis son existence, il ne faut surtout pas SOIGNER, il faut blanchir, retarder, cacher, dissimuler le symptôme...puis le laisser réapparaître par la suite et ré enchaîner un autre cycle, c'est ça le business! Les divers symptômes de cœur, tension, diabète gras, insomnie...puis enfin on développe un cancer "c'est la fatalité ma pauvre lucette que veux tu, tout le monde en attrape un...", lequel sera "prolongé" dans de grande souffrances pendant 3-5 ans, le temps de vendre a prix d'or les drogues qui flingue en tout légalité le corps en entier (et une partie du cancer avec), ça fait tjrs mieux de montrer à la morgue aux internes que "certes le foie du patient a fondu entièrement, mais qu'on peut noter une belle diminution de 15% de la tumeur du pancréas par la même occasion!" Bel exploit, on peut tous applaudir bien fort ce traitement très prometteur...

A bientôt pour de nouveaux chapitres.

alienation

Une histoire sans fin
Une histoire sans fin

Commentaires

  1. Hey :)

    Je viens de tomber sur ton blog et je me retrouve beaucoup dans ce que tu écris !

    Je te souhaite de tout coeur énormément de courage ! This is a journey !

    Sandy, 27 ans :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés