Ce que lyme ne m'a pas pris Accéder au contenu principal

Sélection

5 grands moyens de traiter le SIBO = colonisation bactérienne chronique de l'intestin grêle

SIBO (Small intestinal bacterial overgrowth) en anglais, ou: Colonisation bactérienne de l'intestin grêle peut être une pathologie très frustrante et récalcitrante à traiter. J'ai d'ailleurs été moi même confrontée à la question ces dernières années en essayant différentes approches pour remédier à ma propre bataille contre un cas de SIBO à dominance méthane assez sévère.

En parcourant moi même le net j'ai effectué énormément de recherches pour essayé de compléter les conseils qui m'ont été donnés par des praticiens de santé. Il y a tellement de ressources intéressante disponibles concernant le SIBO, seulement il faut beaucoup de temps pour tout éplucher (sans mentionner l'endurance mentale) pour jauger et comprendre malgré les informations contradictoires.
Done j'ai pensé qu'il serait vraiment bien de partager les sites utiles et de bons articles pour vous aider dans votre voyage contre le SIBO. Voici donc 5 sites (anglais) que je lis régulièrement.

#…

Ce que lyme ne m'a pas pris

 

Il fût un temps, je pensais que la vie était dure, vous savez, tous les tracas de la vie quotidienne d'une étudiante à la fac lambda, aller en cours, aller bosser le weekend, faire les courses, gérer les factures, entretenir un appartement, toutes ces choses qui d'ordinaire paraissent simples mais qui, accumulées les unes après les autres, rendent la vie un peu plus compliquée. C'était dur pour moi, à l'époque. Mais jamais je ne me serais imaginé ce qu'allait devenir ma vie en si peu de temps.

giphy

 

C'est comme si, un jour, vous avez un accident de voiture, mais vous n'avez rien de cassé. Les quelques premiers jours vous allez avoir une petite contusion à la tête, la nuque dans une minerve pour quelques jours car celle ci a eu un choc est fait très mal, le dos fracassé, rien que d'aller vous faire chauffer un café dans la cuisine c'est le bout du monde et j'en passe. Imaginez la situation se prolonger une semaine, deux semaines, un mois, un an... Et bien c'est ça dont je veux vous parler, la difficulté que c'est de tenir la situation quand celle-ci est indéfiniment prolongée.

J'ai souvent pensé à ma maladie comme à une personne, qui est entrée en moi et m'a frappé à coup de batte pendant des jours et des jours sans relâche et m'a laissé sur le carreaux. J'ai pleuré et pleuré et encore pleuré, mais avec le temps, on a même plus la force de pleurer, les larmes ne coulent juste plus... Lyme m'a pris mon habilité à sortir seule, prendre ma voiture et faire les courses, faire des efforts prolongés, quelques très mauvais jours elle m'a même pris mon habilité à penser normalement et à marcher en dehors de mon appartement et à me sentir humaine.

giphy (1)

"J'ai mal partout et j'suis entrain de crever", avec le sourire

 

Mais ce qu'elle ne m'a pas pris reste malgré tout le plus précieux. Elle ne m'a pas pris ma capacité à aimer et à être aimée. L'amour que je reçois chaque jour de mes proches n'a pas de prix. Elle ne m'a pas pris mon âme, en dépit du changement de comportement dû au challenge permanent qu'est de subir de tels symptômes au quotidien sans le montrer, mon âme est toujours là et est plus forte que jamais, j'ai tellement grandit en si peu de temps et j'ai réalisé tellement de choses essentielles que je n'aurais probablement jamais ressenti si je n'avais pas été dans cette situation. Cette force que j'ai à avancer et à me battre même quand je ne réalise pas que je suis entrain de me battre car c'est un combat de chaque seconde. Je n'aurais jamais cru que tout ça pouvait être si dur, affronte934166_10208638746668076_1118595794048643692_nr les situations sociales où vous êtes en pure agonie et à partir du moment où on ne voit rien sur vous, les gens croient que vous êtes parfaitement normal et c'est très dur de ne pas pouvoir se justifier et rien faire transparaître, en plus de l'énergie que ça coûte d'encaisser la douleur. Ernest Hemingway, auteur que je chéris a dit en anglais "You are so brave and quiet, I forget you are suffering". Traduction: Tu es si brave et silencieux, que j'en oublie que tu souffres. Tout est dit dans cette phrase. Je ne pensais pas non plus que ça allait être si dur de refuser des invitations, les rares fois où on me propose une sortie ou autre et que je suis complètement dans l'incapacité de réaliser cette dernière, non seulement le coup au moral de ne pas pouvoir le faire est grand, mais en plus de devoir refuser le peu d'opportunités qui s'offrent à vous, inimaginable... frustration...

Maintenant tout ce que je peux faire c'est sensibiliser les gens car il y'a un peu plus d'un an, j'étais comme eux, je ne savais rien de la maladie, rien de la santé et de comment faire pour rester en bonne santé. Bien souvent on croit que son corps ne va pas trop mal, bien qu'on ai une hygiène de vie vraiment holée holée, mais ce que vous devez comprendre, c'est que le corps a des mécanismes de survie tellement complexes et performants, que si il y a un soucis quelque part, les systèmes voisins - organes - système hormonaux - endocrinien etc.. vont tout faire pour compenser le problème, cela va durer comme ça des années, jusqu'à ce qu'il n'y ai plus de ressources pour compenser et là c'est le crash. Donc prendre action pour sa santé, même quand on croit être en bonne santé, c'est maintenant! Surtout en sachant bien que nous vivons dans un monde de plus en plus toxic et pollué. Rien ne sert d'attendre que la maladie vous ai tout pris et que vous soyez là comme moi, entrain d'écrire sur un blog et relater les précieuses choses qu'elle ne vous a pas pris.

giphy (2)

Mangez sain lol!

Y'a des jours où je me dis que c'est ce que doit penser mon copain: "Tiens bouffe le ton broccoliiiiii!!!!" haha

@+

 

 

Ce que lyme ne m'a pas pris
Ce que lyme ne m'a pas pris
Ce que lyme ne m'a pas pris
Ce que lyme ne m'a pas pris
Ce que lyme ne m'a pas pris

Commentaires

  1. So true. I feel like I "compensated" for so many years completely unaware, even if I did eat healthy. Thanks for reminding me to keep up with all my healthy habits even when I feel a little better and think I don't need it. Xoxo

    RépondreSupprimer
  2. I'm sure that's what D. thinks too when you make him eat brocoli lol He wants to throw it in your face and tell you ta gueule hahaha

    RépondreSupprimer
  3. ..Toi, je t'aime bien :)

    Tu sais, nous vivons cette situation pour non seulement se rendre compte des valeurs de la Vie mais aussi de nous donner une seconde chance, celle de se respecter et de s'aimer d'avantage, et de voir la vie autrement et ce que nous valons réellement. Le soucis pour l'homme est la souffrance... Celle ci nous limite. Nous tire vers le bas et nous empêche d'avancer.. Nous sommes des êtres, à la fois fragiles mais forts. Notre corps, notre mental, notre force intérieure, notre Amour... sont là pour nous aider à atteindre nos buts. Garde la " foi", je ne te parle pas de foi religieuse ou autre, simplement la foi en toi, de te raccrocher à elle pour que tes rêves finissent par se réaliser. Je sais que mon corps cri au secours, je sais aussi que je l'écoute attentivement, maintenant à moi de trouver, la solution, malgré les obstacles pour l'aider.. Et tout ce que je fais au mieux, ne sera sans regrets car j'aurai fais au mieux, je me serai pardonnée dans toute circonstance, et comme tu le dis si bien c'est un acte d'Amour, que même Lyme ne réussira jamais à nous retirer.. Au contraire.

    RépondreSupprimer
  4. Merci Aude! Tu as tout à fait raison, tu as accompli un chemin de réalisation personnelle déjà énorme et c'est beaucoup dans la guérison, maintenant que tu as compris toutes ces choses sur toi même il faut régler la partie "physique" de la maladie, tout en continuant le voyage spirituelle évidemment. Donc take your big guns et commence à leur péter la gueule à ces saloperies! Gros poutoux <3

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés