Accéder au contenu principal

Sélection

5 grands moyens de traiter le SIBO = colonisation bactérienne chronique de l'intestin grêle

SIBO (Small intestinal bacterial overgrowth) en anglais, ou: Colonisation bactérienne de l'intestin grêle peut être une pathologie très frustrante et récalcitrante à traiter. J'ai d'ailleurs été moi même confrontée à la question ces dernières années en essayant différentes approches pour remédier à ma propre bataille contre un cas de SIBO à dominance méthane assez sévère.

En parcourant moi même le net j'ai effectué énormément de recherches pour essayé de compléter les conseils qui m'ont été donnés par des praticiens de santé. Il y a tellement de ressources intéressante disponibles concernant le SIBO, seulement il faut beaucoup de temps pour tout éplucher (sans mentionner l'endurance mentale) pour jauger et comprendre malgré les informations contradictoires.
Done j'ai pensé qu'il serait vraiment bien de partager les sites utiles et de bons articles pour vous aider dans votre voyage contre le SIBO. Voici donc 5 sites (anglais) que je lis régulièrement.

#…

La diet Wahls Paleo

12596993_10208767117477266_56263238_oBon, j'ai mis plus d'un an à trouver un régime adapté qui me convenait et qui n'était pas totalement impossible à suivre. Je me suis beaucoup renseignée sur quelle diet était efficace pour traiter les pathologies chroniques de toutes sortes, aussi bien auto-immunes, que dégénératives ou bien ce dont je suis atteinte, des infections chroniques et un système immunitaire très affaibli et un corps toxique. J'ai d'abord évincé le gluten, les produits laitiers, et le sucre de ma vie, ceux-ci étant hautement inflammatoires, notamment le sucre car il nourri les bactéries, parasites, champignons, puis le gluten car il favorise l’imperméabilité des intestins et le gluten d'aujourd'hui n'étant plus le gluten de nos anciens, le pain par exemple contient énormément plus de gluten qu'autre fois et nos corps ne sont pas adaptés à ces produits, ils vont agir telle une toxine dans nos corps, puis enfin la caséine des produits laitiers sont très difficilement digérables, la caséine agissant telle une "colle" dans les intestins, elle est à éviter à tout prix. Attention, ce n'est pas juste le lactose que les malades chroniques devraient éviter, mais bien tout produits laitiers car tous contiennent de la caséine. 

Par la suite j'ai effectué un test d'anticorps pour voir mes réactions à plus de 150 aliments. J'ai donc ensuite découvert que j'étais intolérante aux œufs, à l'avoine, à l'épeautre et même à certains produits "sains' tels les poireaux, les abricots... Pour expliquer ce phénomène d'intolérance à des produits pareils, c'est par ce que à force de manger "trop" sain notre corps commence à devenir intolérant. Mangez de la banane tous les jours pendant un an, vous pouvez être sûr que vous finirez avec une intolérance à la banane. C'est pourquoi il est important de faire une rotation et de diversifier son alimentation le plus possible. 

Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'il ne faut pas attendre d'avoir des symptômes pour commencer à changer son alimentation. Ensuite, il ne faut pas croire qu'une intolérance au gluten par exemple va créer uniquement des symptômes digestifs. Les intestins étant le deuxième cerveau, c'est bien connu, les symptômes peuvent être très variés et pas uniquement limités au système digestif. On peut donc avoir mal aux articulations, mal à la tête, faire de l’eczéma à cause d'une alimentation pas adaptée. Les symptômes qui vont se déclarés vont être une réaction de notre système immunitaire face à tel ou tel aliment. 

12620398_10208767115717222_159117461_o

Pour en revenir à la diet Wahls Paleo. J'ai comme je disais longtemps cherché, après avoir évincés les premiers aliments toxiques cités ci-dessus, une diet qui allait coller parfaitement à ma condition de malade chronique, respecter mes intolérances alimentaires, et qui n'était pas impossible à réaliser. J'ai trouvé la thérapie Gerson en premier lieu, que je trouvais génial tant l'apport de nutriments était importante, mais celle-ci se limite à boire des jus (jusqu'à 10 par jour), manger des soupes/potages, donc je trouvais ça trop hardcore et restrictif. 

La cure Gerson, une véritable bombe thérapeutique qui a discrètement sauvé des milliers de malades depuis plus de 50 ans. Jamais personne, jusque-là, n’avait entendu parler de cette méthode qui laisse loin derrière, en efficacité, ce que l’on connaissait. Ici pas de médicament miracle, mais la simple logique pour restaurer rapidement l’organisme : 13 verres par jour de jus frais (impératif) de fruits et de légumes alternés, un régime sans viande et sans aucun produit laitier, où le sel est remplacé par du potassium et de l’iode, et surtout… des lavements au café qui réalisent un nettoyage interne exceptionnel par les voies biliaires et une sédation complète des grandes douleurs – découverte fortuite remontant aux tranchées de la guerre de 14/18 pour calmer les grands blessés. Cette cure, initialement destinée à la tuberculose par le Dr Gerson, s’effectue tranquillement chez soi, sur quelques mois et s’applique à de très nombreuses maladies. Le second volet du livre concerne la thèse géniale du Dr Kelley, sauvé d’un cancer du pancréas par la cure Gerson à l’âge de 37 ans. Ses deux découvertes : ce que la médecine appelle  » métastases  » est simplement du tissu placentaire et c’est la pancréatine qui stoppe la prolifération du placenta. La conclusion thérapeutique devient alors simple et évidente.

Bref, n'ayant pas de cancer je ne me sentais pas de suivre ce protocole intensif. Je voulais plutôt réparer mes intestins en douceur et sur le long terme. J'ai alors découvert la diet GAPS. 

Le régime entéropsychologique, ou régime GAPS, est basé sur le régime des glucides spécifiques ou régime RGS que nous devons à un pédiatre américain renommé, le Dr Sidney Valentine Haas qui exerçait durant la première moitié du XXe siècle. Le Dr Haas et ses collègues s'intéressaient depuis de nombreuses années aux effets de l'alimentation sur la maladie coeliaque ainsi que diverses pathologies digestives. Les résultats de leurs recherches avaient été publiés en 1951 dans un ouvrage médical très complet, "The Management of Celiac Disease" (du traitement de la maladie coeliaque), rédigé par le Dr Sidney V. Haas et Merrill P. Haas. Le régime décrit dans ce livre avait été à l'époque salué par le corps médical à travers le monde pour le traitement de la maladie coeliaque, et le Dr Sidney V. Haas a été distingué pour ses recherches pionnières en matière de pédiatrie.
Malheureusement, la maladie coeliaque devant être par la suite qualifiée d'intolérance au gluten ou entéropathie du gluten, le régime RGS est tombé dans l’oubli jusqu'à ce qu'Elaine Gottschall le remette à l'ordre du jour. Forte de sa réussite avec sa propre fille, Elaine Gottschall a, au fil des ans, aidé des milliers de personnes souffrant de la maladie de Crohn, de colite ulcérative, de maladie coeliaque, de diverticulite ainsi que de diverses formes de diarrhée chronique. C'est toutefois chez les jeunes enfants cumulant problèmes digestifs et graves troubles du comportement associés à un autisme, une hyperactivité ou des angoisses nocturnes, qu'elle constatait les résultats le plus rapides et les plus spectaculaires. Après avoir consacré de nombreuses années à la recherche des fondements biochimiques et biologiques du régime, elle a publié un livre intitulé "Breaking the Vicious Cycle. Intestinal Health Through Diet" (sortir du cercle vicieux, la santé intestinale par le régime).
Ce régime s'introduit en trois phases, dont la première consiste a uniquement boire des bouillons d'os et potages de légumes/viande. Cette phase peut durer jusqu'à plusieurs mois et je ne me sentais pas de faire une telle restriction au départ, si j'avais choisi cette diet j'aurais commencé directement par la 2e étape. La 2e étape introduit aux potages des légumes, jus de légumes, fruits cuits et crus. La 3e étape introduit des aliments fermentés et un apport en probiotiques. 
12636920_10208767116917252_123551651_o
Vous pouvez voir en photo la tête de mon frigo, je fais moi même mes yaourts au laits végétaux, il y a tout de même une bouteille de lait CRU, pour mon copain qui lui souhaite continuer les produits laitiers, et le bon compromis est de manger VIVANT, donc il mange tous ses produits laitiers à base de lait cru. 

La diet Wahls paleo est comme son nom l'indique inspirée du régime paléolithique. Ce régime favorise les aliments à leur état brut, pas d'aliments transformés ou raffinés ou changé de nul sorte. L'alimentation à sa base la plus ancienne, fruits, légumes, graines, plantes, oléagineux, poissons, viandes, fruits de mer... Pas de céréales ni de produits laitiers!  Le Dr Terry Wahls était atteinte de sclérose en plaques, a suivit à l'époque tous les traitements dernièrement sortis pour soigner une sclérose en plaques progressive, rien ne l'aidait, elle a été confinée à un fauteuil roulant inclinée car ne pouvais pas tenir à la vertical et souffrait de nombreuses lésions cérébrales. En arrivant aux limites de la médecine allopathique elle a alors chercher qu'est ce qui pourrait aider son corps a se battre contre cette maladie auto-immune qui attaquait la myéline de ses nerfs et la rendait contrainte d'être handicapée au point d'avoir du mal à se déplacer de pièce en pièce. Après avoir cherché comment fonctionnent les cellules, le Dr Wahls a trouvé un point commun dans de nombreuses maladies dégénératives, une déficience dans la fonction des mitochondries. Les mitochondries sont des petits émonctoires présents dans les cellules et ce sont eux qui donnent l'énergie à nos cellules et donc à notre corps de fonctionner, c'est comme un moteur. Pour une voiture par exemple, sans essence le moteur ne fonctionne pas, pour les mitochondries c'est pareil, sans carburant elles ne peuvent pas fonctionner. Elle a alors cherché quel "carburant" donner à ses mitochondries pour booster son système et regagner de l'énergie pour faire fonctionner tous les systèmes de son corps. Son régime est simple, il consiste à manger dans une journée, une grande assiette de légumes verts, une grande assiette de légumes riches en souffre (oignons, poireaux, ail, choux de Bruxelles, brocolis...), une grande assiettes de fruits/légumes colorés (myrtilles, papaye, carottes, betteraves rouges...) de la viande (tous les jours, et surtout bio, provenant d'animaux nourris à l'herbe), des algues et des produits fermentés. 

Voici pourquoi, elle explique: 

J’ai commencé avec les légumes verts parce qu’ils sont riches en vitamines B, A, C, K et minéraux. Le chou en particulier, qui a le meilleur ratio nutritif par calorie parmi tous les légumes. Les vitamines B protègent les cellules du cerveau et les mitochondries. Les vitamines A et C aident les cellules immunitaires. La vitamine K conserve en bonne santé les vaisseaux sanguins et les os. Les minéraux sont les co-facteurs de centaines d’enzymes différentes. Consommer quotidiennement une assiette de légumes verts réduit le risque de cataracte et la dégénérescence maculaire, la cause principale de cécité aux États-Unis. Donc mangez plus de chou, de persil, de légumes verts cuits, de smoothies, de chou dont vous pouvez faire des chips déshydratés.

Consommez tous les jours une grande assiette de légumes riches en soufre. Votre cerveau et vos mitochondries ont besoin de soufre. Votre foie et vos reins en ont besoin pour éliminer les toxines de votre sang. Les choux sont riches en soufre : le chou, brocoli, chou-fleur, choux de Bruxelles, navet, rutabaga, radis et chou frisé. La famille des oignons est aussi riche en soufre : oignons, ail, poireau, ciboulette, échalotes, ainsi que les champignons et les asperges.

Vous devez aussi consommer une grande assiette de 3 légumes de couleurs différentes. Les couleurs représentent les flavonoïdes et les polyphénols. Ce sont des anti-oxydants puissants essentiel à votre rétine, à vos mitochondries, votre cerveau et à l’élimination des toxines. Les couleurs sont dans les légumes comme les betteraves, carottes, poivrons, chou rouge, les baies et les fruits colorés comme les pêches et les oranges.

Protéines et oméga 3

Vous devez consommer des protéines de qualité riches en oméga 3. Les oméga 3 sont très importants pour la myéline du système nerveux, essentiel pour le développement de la mâchoire et afin d’avoir des dents bien droites et un plus grand cerveau. Consommez donc du poisson comme le saumon et le hareng, de la viande d’animaux nourris à l’herbe. Toutes les sociétés anciennes valorisent les abats qui sont un concentré de vitamines, minéraux et coenzyme Q, particulièrement puissants pour la santé de vos mitochondries. Consommez des abats comme le foie, le cœur, la langue, les gésiers, le ris, une fois par semaine.

De l’iode

Les anciens parcourraient de longues distances ou commerçaient pour accéder à des algues. Les algues sont riches en iode et sélénium. Votre cerveau a besoin d’iode pour la myéline mais aussi pour éliminer les toxines comme le mercure, le plomb et les métaux lourds et suffisamment d’iode diminue le risque de cancer du sein et le cancer de la prostate. Les études montrent que 80% des Américains ont un niveau bas d’iode. Donc consommez des algues au moins une fois par semaine pour assurer et maintenir un bon niveau d’iode.

Maintenant que vous avez toutes les clés en main pour prendre en considération l'importance d'apporter du carburant à vos cellules, pour vous maintenir en bonne santé, il est urgent de passer à l'action et de prendre le taureau par les cornes. Un régime quel qu'il soit ne se fait pas du jour au lendemain, cela demande réflexion, tâtonnements, des erreurs et des essais, jusqu'à ce qu'on trouve ce qui nous est le plus adapté pour notre cas précis. Aussi, un régime ne se fait pas sur 3 semaines, puis on arrête, puis on reprend et ainsi de suite, c'est un réel dévouement, on se lance dans quelque chose qui devra être respecté à long terme si l'on veut que son efficacité soit au rendez vous. Je peux vous assurer qu'une fois dans le processus de cheminement vers la santé, tous les aliments chimiques, bourrés de sucre et d'additifs ne vous manqueront pas! Et s'ils vous manquent au début puisqu'ils sont hautement addictifs tels des drogues dures, ce sera un manque à gagner! 

 

La diet Wahls Paleo
La diet Wahls Paleo
La diet Wahls Paleo
La diet Wahls Paleo

Commentaires

Articles les plus consultés