Accéder au contenu principal

Sélection

5 grands moyens de traiter le SIBO = colonisation bactérienne chronique de l'intestin grêle

SIBO (Small intestinal bacterial overgrowth) en anglais, ou: Colonisation bactérienne de l'intestin grêle peut être une pathologie très frustrante et récalcitrante à traiter. J'ai d'ailleurs été moi même confrontée à la question ces dernières années en essayant différentes approches pour remédier à ma propre bataille contre un cas de SIBO à dominance méthane assez sévère.

En parcourant moi même le net j'ai effectué énormément de recherches pour essayé de compléter les conseils qui m'ont été donnés par des praticiens de santé. Il y a tellement de ressources intéressante disponibles concernant le SIBO, seulement il faut beaucoup de temps pour tout éplucher (sans mentionner l'endurance mentale) pour jauger et comprendre malgré les informations contradictoires.
Done j'ai pensé qu'il serait vraiment bien de partager les sites utiles et de bons articles pour vous aider dans votre voyage contre le SIBO. Voici donc 5 sites (anglais) que je lis régulièrement.

#…

WASHINGTON DC - LE VOYAGE VERS UN SAUVEUR, DR. J

WASHINGTON DC - LE VOYAGE VERS UN SAUVEUR, DR. J

Nous sommes vendredi 24 Juin 2016 et dans 5 jours je mets mon petit corps de lymée dans l'avion, pour avoir dans 6 jours, le jeudi 30 juin, mon premier rendez vous à la Jemsek Speciality Clinic, où je vais enfin rencontrer le Dr J. sauveur de milliers de vies. Dire que j’appréhende? Nooooon du tout... lol! Ce médecin est réputé et figure aussi dans le documentaire Under Our Skin, un des meilleurs documentaires en matière d'épidémie de Lyme, que vous pouvez voir ici, même si vous n'êtes pas atteint, c'est très intéressant et instructif comment l'épidémie est bien réelle et qu'elle touche tout le monde de tout âge, et le docu explique bien les différents conflits d'intérêts et la puissance qu'on les groupes officiels de médecins payés par les industries pharmaceutiques, qui privilégient l'argent plutôt que de sauver des vies. Le documentaire explique aussi très bien comment lyme et d'autres bactéries s'empreignent dans nos tissus, cartilages, os, fluides, organes et j'en passe, insidieusement, des années durant, sans qu'on soit forcément "symptomatique" puis on tombe petit à petit ou tout d'un coup malade, comme moi.

Lien du docu sous titré français: https://www.youtube.com/watch?v=MQEEtXtrdQg

Revenons à nos moutons. J'appréhende le voyage, oh que oui, car mes jambes ne me portent pas longtemps et piétiner dans les aéroport, c'est un peu comme demander à votre grand mère de faire un triathlon. J'ai aussi peur d'avoir des difficultés respiratoires ou le coeur qui fait des trucs bizarre, palpitations, battements irréguliers, douleurs ou tout simplement faire un malaise, qui sont des symptômes que j'ai au quotidien mais qui s'empirent dans les espaces pressurisés et clos comme les avions, d'autant plus qu'ils sont souvent plein de virus/bactéries et autres et qu'il faudrait limite que je porte un masque sur le bas de mon visage pour éviter tout risque inutile, puisque mon système immunitaire est déjà en mode WARNING tout le temps. Puis j'ai peur de tout simplement ne pas tenir le coup, à cause de la douleur, de ces maux de têtes incessants et violents, ce malaise permanent et mes jambes et pieds qui me font tant souffrir. Mais je vais y arriver! Je l'ai déjà fait une fois, et dans un état encore pire, donc je devrais pouvoir y arriver.

Le jour J: ce fameux jour du rendez vous, je verrai une assistante du Dr J. qui est formée par lui, et qui va revoir tous mes antécédents de santé, opérations, maladies, infections, vaccins etc... et essayer de voir de quand date éventuellement cette/ces infections, probablement depuis la naissance pour certaines, puis les unes les autres acquises tout au long de ma vie, jusqu'au jour ou tout a explosé. Le Dr J. se montrera mais je n'aurai pas officiellement RDV avec lui avant la 2e visite. Il ne peut se permettre de perdre de temps avec la "paperasse". J'ai déjà commencé un traitement de stabilisation neurologique, car ils ne commencent pas de traitement antibiotique sans avoir stabilisé le neurologique avant, je prends déjà du neurontin (gabapentine) un anti-épileptique léger pour atténuer les douleurs neuropathiques, puis je devrai prendre du clonazepam (rivotril) pur aider à dormir car sans sommeil le corps ne récupère pas, et enfin un autre anti-épileptique, lamictal, encore une fois pour stabiliser le système nerveux qui est suractif avec lyme et les coinfection qui me rongent le cerveau. Ensuite nous allons voir pour mon premier cycle de traitement antibiotique, les molécules utilisées, les dosages, ce sera sûrement 2-3 antibiotiques et 1-2 anti paludiques en rotation et pulsés, un jour ON un jour OFF, etc, pour prévenir toute résistance et formation de biofilm ou enkystement des bactéries plus des compléments et plantes. Ce sera un traitement assez lourd, pour cibler babesia, la pire co-infection de lyme qui s'apparente au paludisme et qui est très tenace et virulent. Tous les patients atteints de babésiose sont souvent les plus malades. Je devrais faire des prises de sangs en moyenne toutes les 3 semaines pour vérifier que mon corps tolère bien les dosages et les molécules. J'ai 100% confiance en Dr J. car ça fait plus de 15 ans qu'il soigne lyme et ramène 80% de ses patients à la vie, la vraie, bannie de toutes souffrances, ou bien atténuées. Il était infectiologue spécialisé dans le sida avant, et quand il s'est rendu compte de plus en plus de l'épidémie de lyme il s'en ai passionné et il a la passion et la volonté de sauver des vies avant tout. Il dit même, je le cite que "les patients malades du sida que je soignais par le passé mourraient vite, en dépit des traitements, les patients de lyme que je commence à soigner, voudraient mourir mais ne peuvent pas", tellement il est témoin de souffrances à la limite de l'imaginable. Bref, je pose donc ma vie entre ses mains et me laisserai guider par son savoir faire, en plus de tout ce que j'ai appris jusqu'à présent.

Côté tourisme à Washington? J'espère être "assez", "relativement" bien, et quand je vous dis ça je pense à "être capable de sortir du lit surtout", car quand bien même je fais des choses, je les fais toujours dans de grosses souffrances, en moyenne entre 5/10 et 7/10, au delà je suis au lit. J'ai appris à gérer les douleurs, à cacher mes symptômes telle un jeu d'acteur très convaincant. Donc si je suis assez bien comme je disais, et même si mon amie accompagnatrice américaine Tara que je chéris tellement doit me trainer en chaise roulante lol, j'espère pouvoir visiter le Lincoln Memorial qui est un monument qui a été construit en l'honneur d'Abraham Lincoln, 16e président des Etats Unis, inauguré en 1922. C'est un énorme batiment en marbre dans un style assez grecque avec à l'intérieur une statue de Lincoln de 6 mètres de haut taillée dans 28 blocks de marbre. Puis j'aimerais voir la maison blanche, la baraque de Barack, ôh la blague!! Voilà pour la petite histoire, je ne reste que 5 jours mais j'aimerais au moins voir ça, et prendre de jolies photos pour vous les partager et vous expliquer le déroulement des choses dans les prochains articles.

Je tiens aussi à préciser enocre une fois, je rabache, que tout est financé par ma famille, que grâce aux levées de fonds pour mon association nous avons eu de quoi payer l'aller retour en avion, mais les frais occasionnés pour les visites, les médicaments qui me sont vitaux, ne sont pas pris en charge donc si vous voulez faire un geste, rien qu'un tout petit, ça m'aiderait déjà beaucoup, en allant sur la page de mon association: https://www.helloasso.com/associations/sonya-hope/collectes/association-sonya-hope-pour-un-traitement-contre-le-lyme-neurologique ou par voie postale à mon nom, Sonya Lambert, 5 impasse du tunnel, 39100 CHAMPVANS, à l'ordre de l'association SONYA HOPE.

Aller, je m'arrête ici! J'ai les mains qui tremblotent sur la clavier il est temps de déconnecter. Affaire à suivre...

WASHINGTON DC - LE VOYAGE VERS UN SAUVEUR, DR. J
WASHINGTON DC - LE VOYAGE VERS UN SAUVEUR, DR. JWASHINGTON DC - LE VOYAGE VERS UN SAUVEUR, DR. J

Commentaires

Articles les plus consultés