Le sort s'acharne. Accéder au contenu principal

Sélection

5 grands moyens de traiter le SIBO = colonisation bactérienne chronique de l'intestin grêle

SIBO (Small intestinal bacterial overgrowth) en anglais, ou: Colonisation bactérienne de l'intestin grêle peut être une pathologie très frustrante et récalcitrante à traiter. J'ai d'ailleurs été moi même confrontée à la question ces dernières années en essayant différentes approches pour remédier à ma propre bataille contre un cas de SIBO à dominance méthane assez sévère.

En parcourant moi même le net j'ai effectué énormément de recherches pour essayé de compléter les conseils qui m'ont été donnés par des praticiens de santé. Il y a tellement de ressources intéressante disponibles concernant le SIBO, seulement il faut beaucoup de temps pour tout éplucher (sans mentionner l'endurance mentale) pour jauger et comprendre malgré les informations contradictoires.
Done j'ai pensé qu'il serait vraiment bien de partager les sites utiles et de bons articles pour vous aider dans votre voyage contre le SIBO. Voici donc 5 sites (anglais) que je lis régulièrement.

#…

Le sort s'acharne.

Le sort s'acharne.

Cela fait un certain temps que je n'ai pas pris la peine d'écrire quelques mots sur mon blog. Pas par manque de temps, non. Le temps ce n'est pas ce dont je manque particulièrement. Plutôt dû au fait que j'ai eu besoin de me renfermer sur moi même ces derniers temps. J'ai eu des grosses chutes de moral et j'ai du affronter des choses difficiles dont je n'ai tiré aucune satisfaction à en parler et à étaler trop sur le sujet dernièrement, d'un côté par ce que je n'ai pas envie de tirer mon/mes interlocuteurs vers le bas avec moi, mais aussi par ce que je n'arrive juste plus à dialoguer.

J'ai tiré de la maladie une sorte de personnalité optimiste que je n'avais pas avant, du moins, elle était bien cachée derrière un gros manque de confiance en moi, et donc, j'ai appris à tirer le meilleur de chaque situation, depuis la maladie. J'essaie tant bien que mal de garder cette attitude positive tout au long de mon parcours par ce que je pense que bien qu'on puisse avoir une très mauvaise main aux cartes, cela ne signifie pas qu'il faille abandonner. J'espère aussi permettre aux gens de regarder plus profondément les choses, ainsi à ne pas se fier aux apparences, qui sont bien souvent trompeuses. Ce n'est pas par ce que la souffrance est invisible qu'elle n'est pas au contraire bien réelle. 

Pourquoi ce titre d'article? Le sort s'acharne? La raison de mon silence des mois passés se justifie par une sérieuse chute libre au niveau de symptômes inhabituels chez moi. Les problèmes digestifs. Après en avoir fini avec cette vésicule paralysée et infestée d'infections chroniques me causant une ribambelles de symptômes digestifs plus qu'invalidants, se soldant par une opération douloureuse, j'ai eu une période d'accalmie salutaire! J'étais même surprise de me remettre aussi bien, aussi vite, sachant que mon corps était très faible au moment de l'opération. Bien sûr ce ne fût que de courte durée puisque environs aux alentours de fin octobre j'ai déclaré ma première infection à Clostridium Difficile. Une infection intestinale qu'on attrape après une thérapie antibiotique qui a déréglé la flore intestinale et qui a permis à cette mauvaise bactérie opportuniste de se développer. C'est d'ailleurs une infection à ne surtout pas prendre à la légère puisqu'elle cause des milliers de morts chaque année et que les plus immuno déprimés tels que nous, malades chroniques et fragiles, sommes les cibles faciles pour le développement de cette saleté. Bref, ce fût vraiment une des pires choses qu'il m'est été donné d'expérimenter sur ma route vers un mieux être, je n'avais pas souffert de la sorte depuis longtemps je dois dire, bien qu'on ne puisse comparer ces douleurs ci à peu de chose d'autres. Le traitement ironiquement pour cette infection, c'est encore plus d'antibiotiques, qui m'ont permis au bout de 2/3 semaines d'aller mieux mais il m'aura fallu environs 1 mois et demi pour que l'inflammation descende et que mon corps reprenne définitivement le dessus. Après avoir pensé que mon corps avait suffisamment remonté la pente, je me suis à nouveau lancé dans un protocole anti-microbien ciblant lyme et babesia, cette co-infection qui me pose tant de problèmes depuis le début, ce petit parasite qui colonise mon cerveau et me rend la vie impossible. Ni une ni deux après quelques jours de traitement, qui repointe le bout de son nez? Mr. Clostridium bien sûr.... ! Je ne suis pas rendue avec ça, moi je vous le dis. Je me retrouve dans une impasse sincèrement, celle où d'un côté on doit choisir entre ne plus pouvoir actuellement traiter lyme, babesia, et autres infections, et de l'autre traiter mais risquer de réveiller le grand méchant qui dort.

 

Voilà où j'en suis, les semaines à venir promettent d'être encore longues et douloureuses, je n'ai pas de réponses, tout tourne en boucle dans ma tête. Suis-je au pied du mur? Dois-je voir plus loin? Chaque chose en son temps, mais le temps paraît long, surtout quand on souffre. Donc on s'accroche aux petites choses, pour moi c'est quelque chose d'impalpable qui m'anime, qui me pousse à avancer sans perdre de vue l'objectif et même dans les moments les plus sombres, j'essaie de garder cette petite idée selon laquelle, si je suis là, c'est que j'ai forcément quelque chose à en tirer. Alors bien sûr je ne vous cache pas que chaque jour je me dis que je ne vais pas tenir. Que j'en peux plus. Mais ce ne sont que des mots qui ont besoin d'être exprimés. Oui je les pense si je les dis, mais ils ne me définissent pas pour autant, tout comme ce qu'il m'arrive, cela ne me défini pas en tant que tel, ce qui me défini c'est comment je décide de prendre en main ce qu'il m'arrive, et de toujours essayer de voir un peu plus loin. 

 

Commentaires

  1. Je te souhaite du courage :) pas d'être forte, visiblement tu l'es déjà beaucoup. Ce que tu dis dans le dernier paragraphe me touche beaucoup, il me semble que c'est ça l'essentiel. C'est ce que tu ne perds pas de vue. Même si tu as besoin d'exprimer ces mots dont tu parles et c'est bien normal ! Je te souhaite d'aller mieux progressivement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Manayin! C'est très gentil! En effet pouvoir exprimer des choses dans ce parcours chaotique est important, en tous cas ça m'apporte à moi, je souhaite que chacun trouve "son truc" pour aider à conserver une trace, à voir le chemin parcouru... Bon courage

      Supprimer
  2. Bonjour, c'est la première fois que je commente ici, mais ça fait un moment que je te suis.
    Pour les Clostridia dif. un des traitements "officiels" aux USA, et je crois aussi en Grande-Bretagne (à vérifier) c'est la transplantation fécale (fecal transplant)!!! Comme tu sembles bien branchées USA, je suis surprise que tu n'en ai pas entendu parler!
    http://thefecaltransplantfoundation.org/what-is-fecal-transplant/
    Et si les traitements antibio ont mené à cette nouvelle infection, peut-être que ça veut dire qu'il est temps d'opter pour une autre voie, pour des protocoles plus naturels, "Buhner" et compagnie?
    Bon courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Caroline! Je connais la transplantation fécale, seulement elle ne se pratique pas en France ou alors n'est réservé qu'à une poignée de pathologies et encore, juste à l'état d'essais cliniques, comme d'hab toujours des wagons de retard ici... Pour les traitements naturels, buhner j'ai donné pour quasi un an, cela ne me touche absolument pas la sphère neurologique malheureusement. J'ai aussi fait des traitements naturels comme de l'ozone en IV et bien d'autres... Cela m'a amélioré mais ce sont des traitements qui ont un coût et que je je peux pas réitérer sur le long long terme! Les antibiothérapies m'aident au niveau neurologique, nous sommes nombreux à avoir dans nos intestins des bactéries pathogènes comme le clostridium ou d'autres, c'est pas évident de trouver la balance ... je verrai les mois à venir ce que l'avenir me réserve... Merci pour le commentaire en tous cas ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés